Eh bien voilà… Le voyage commence par d’interminables heures d’avion. Il n’y a pas à dire : le décollage et l’atterrissage ne sont pas les moments que je préfère. Une main sur mon collier porte-bonheur…pourvu qu’ils ne remarquent pas qu’il s’agît d’un collier chinois, ils pourraient mal le prendre, mes hôtes japonais^^
Maintenant que je suis dans l’avion pour Tokyo, j’espère simplement qu’il n’y aura pas de problème pour l’atterrissage, ni au passage obligatoire par la douane et l’immigration. Sans oublier la future rigolade qui s’annonce (quand je vais devoir prendre des billets de train en japonais !!!)…

Episode assez comique : l’arrivée à l’aéroport de Londres, où comprendre l’anglais des douaniers et employés hindis s’est avéré plutôt difficile, surtout lorsque l’on ajoute mon piètre niveau en anglais. Mais bon, une fois le quai d’embarquement trouvé (il y’avait plein de japonais qui attendaient), il m’a suffit de trouver la bonne place et chercher à comprendre les mesures de sécurité en anglais (rien compris) ou en japonais (idem) !
Le repas était des plus « emballés » : tout se trouve dans des sachets et boites plastiques, le riz gluant est plus du « gluant » que du « riz », les légumes sont fluorescents et sans aucun goût, l’eau dans une boite, et le poulet … j’aurai été bien embêté de trouver l’origine de la viande en question si on ne m’avait pas dit : there’s only chiken, is it ok ? …
Bref, j’espère que je mangerai autre chose que des boites et des sachets plastiques pendant les 11 mois qui viennent. Sinon, je vais vraiment regretter mon Aveyron natal et ses plats si délicieusement compacts et naturels !!!

J’ai quand même envie de vous raconter le petit déjeuner dans l’avion de la british Airways. On m’a demandé si je voulais un « English » breakfast ou un « Vegetarian » breakfast… En imaginant le goût du bacon et de la saucisse, j’ai tout de suite opté pour le petit-déjeuner végétarien !
Et bien au retour, je prendrai le bacon avec un grand plaisir, car après 10 heures d’avion, se taper des flageolets à la sauce soja sucrée (un savant mélange des cultures, isn’t it ?), une part de tarte végétarienne innommable, une tranche de tomate qui devait voir le soleil pour la première fois, sans parler du jus d’orange…Quoique je vous en parle, car il s’agissait là d’un jus d’orange spécial : pas du tout acide, pas du tout sucré, pas du tout … tout ce que vous voulez, mais il n’avait aucun goût ! Et finalement c’est préférable, lorsque l’on a goûté le reste !!!

Me voila arrivé dans ma famille d’accueil. J’ai acheté des adaptateurs pour pouvoir me servir de tout ce que j’ai emmené (l’électricité est différente ici), et j’ai passé ma première nuit, une longue nuit pour récupérer du voyage. Il fait très beau aujourd’hui, alors qu’hier soir il pleuvait. Tout à l’heure, je vais aller faire une promenade pour visiter un peu les alentours. Il y aura bientôt des photos !

 

Ma chambre (famille d’accueil de Fuji) :
27140232_10215015367398829_855760575_o

© Tous droits réservés. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Publicités