Jeudi 27 Mai

Certains, et même plutôt certaines, à en croire le peu d’intérêt que suscite mes articles parmi les représentants de la gent masculine (il est nettement plus facile de compter le nombre de commentaires laissés par des hommes plutôt que par des femmes !), vont être ravies ! Aujourd’hui, peu de texte mais de nombreuses photographies illustrant mes visites aux alentours de mon lieu de résidence.

J’ai découvert de nombreux endroits intéressants à Osaka, et vous avez déjà presque tous pu profiter de la collection du Musée des céramiques. Je regrette vraiment que les photographies soient interdites au Musée d’Art d’Osaka, car il y a un fond digne des plus grands musées mondiaux, réunissant des poteries, céramiques, paravents, éventails, calligraphies, et autres objets d’art magnifiques datant pour les plus anciens du IIe avant J.-C..

Je ne vais pas vous commenter ce que les images vous montreront d’elles-mêmes, ce serait redondant et complètement inutile. Je ne sais pas encore ce que j’écrirai, si toutefois j’écris, mais ce sera plus de l’ordre de l’observation ou de la remarque personnelle que du domaine historique et artistique.
Vous allez juste faire une promenade à mes côtés, entre les photographies prises récemment à Osaka et à Kyoto, sans subir mes interminables commentaires : un article visuel qui parlera peut-être plus cette fois-ci que de nombreuses lignes.

Vue d’Osaka du haut de la tour Tsuutenkaku
29 - Vue sur Osaka

Le Tsuutenkaku : la première tour de radio de la ville, et son symbole28 - Tsuutenkaku

Comme vous pouvez le constater avec ces premières images, Osaka est une très grande ville, ce qui me change considérablement. J’avais pris goût à la petite ville de Fuji, aux temples en pleine nature, aux champs de thé vert à perte de vue, au Mont Fuji toujours bienveillant quoique souvent caché derrière sa collerette nuageuse…

De ma nouvelle maison en périphérie d’Osaka, j’ai besoin de parcourir 30 kilomètres en train puis en métro pour arriver au centre-ville. Et ce lieu est bien différent du Japon que j’avais découvert auparavant. Ici, c’est la vie citadine comme on pourrait la voir dans toutes les grandes villes. Voitures, immeubles, routes, … et toujours cet orgueil humain, voire même masculin, qui pousse les hommes à l’érection de tours toujours plus hautes que celles des voisins… A croire que l’être humain ne tend qu’à prouver qu’il est plus grand que les autres…

Osakajô : le château d’Osaka
32 - Château d'Osaka vu de l'extérieur de l'enceinte

35 - Vue du parc

37 - Vue sur le haut du château

Le jardin japonais du château d’Osaka36 - Jardin japonais du château d'Osaka

Malgré le reflet dans la vitre, on voit bien que le château d’Osaka, qui paraît immense et en pleine nature, est dominé par les grands hôtelsChâteau d'Osaka, qui paraît immense et en pleine nature, est dominé par les grands hôtels

Avec les premières photographies du château d’Osaka, on croirait volontiers qu’il se situe en pleine nature, au sommet d’une colline, la famille seigneuriale regardant de haut la plèbe minuscule gesticuler à ses pieds, comme le ferait un enfant avec une fourmilière.

Mais non, quelle surprise ce fut lorsque le père de la famille me montra une direction du haut du Tsuutenkaku. « C’est le château d’Osaka ». « Où ça ? ». « Tu vois le grand immeuble bleu ? Juste devant, on voit le toit du château derrière un grand hôtel » … Et on appelle toujours cela le progrès ?

————–

Le Shitennoji est un grand temple, un ensemble de nombreux bâtiments dont le plus célèbre est la pagode à 5 étages. On peut voir dans les autres parties du temple de grands jardins secs, et des statues de Bouddha en or énormes, magnifiques et imposantes, impressionnantes de réalisme en ce qui concerne la reproduction des plis des vêtements. L’habit du Bouddha donne déjà une impression de mouvement et dynamisme incroyable.

La partie principale du temple (celle où se trouve la pagode) est cernée par un mur d’enceinte, et on peut circuler à l’abri à l’intérieur grâce aux longs couloirs couverts qui font le tour de l’ensemble du bâtiment.
Non loin de là, un grand jardin japonais nous fait oublier la présence de la ville. Le temps ralentit, nous changeons de monde, de couleurs, de sons, … C’est le calme avant la tempête citadine ! Ceci représente ce que je considère comme deux des principales qualités des Japonais : la maîtrise de l’espace et la présence de la Nature en chaque endroit.

Pagode et temple du Shitennoji, le plus célèbre d’Osaka7 - Pagode et temple

Un bâtiment du temple accessible par un pont typiquement japonais, sous le regard de nombreuses tortues4 - Vieux bâtiment accessible par un pont typiquement japonais

Les couloirs extérieurs permettant de circuler à l’abri entre les différents lieux de culte5 - A l'intérieur de l'enceinte de la pagode

6 - Couloirs extérieurs

Le Keitakuen : Jardin de Keitaku, proche du temple. Il est incroyable de trouver ce genre d’endroit à proximité des grands immeubles de la ville8 - Keitakuen

Dans le Keitakuen10 - Dans l'eau du lac du Keitakuen

Un endroit où l’on oublie très vite que le métro se trouve à moins de 200 mètres !11 - Un endroit où l'on oublie que le métro est à 200m!

J’ai enfin pu voir du théâtre nô en direct, pour la première fois ! Par chance, je suis tombé sur l’article d’une revue touristique qui parlait d’une soirée d’initiation au nô le jour même où j’étais à Osaka. Je suis allé de suite acheter un billet, et à la femme qui me disait, apparemment gênée, « Désolé, mais il n’y a plus de place à tarif réduit », j’ai répondu « Ce n’est pas grave. C’est important pour moi, j’ai étudié le nô pendant trois ans, je veux la meilleure place possible … je ne regarde même pas le prix ».

C’était vraiment magnifique, et j’ai compris beaucoup de choses que les acteurs expliquaient grâce aux livres que j’ai lu pendant mes études. Toutefois, il y a eu deux déceptions. Ils proposaient à trois personnes du public de monter sur scène essayer, et ils ont choisi d’autres personnes que moi (et leur ont offert plein de souvenirs !) : quel dommage ! Et j’ai voulu acheter une place pour une soirée spéciale avec nô et kyôgen (théâtre comique intermède du nô), et c’était déjà complet …

La scène de nô du théâtre Yamamoto d’Osaka
40 - Scène du théâtre nô

41 - Emplacements pour les spectateurs

43 - Le toit a été reconstruit même si nous sommes à l'intérieur d'un bâtiment

Voici juste quelques clichés de mes différentes visites à Osaka : je trouve cela très dépaysant et intéressant, car ce sont des objets ou des œuvres montrant la tradition japonaise, mais étant tous véritablement différents les uns des autres.

Objets en or du château d’Osaka
13 - Objets en or du château d'Osaka

Mannequins en habits d’époque au Musée d’Histoire de la ville d’Osaka19 - Même scène avec l'obscurité volontaire du musée ... On les dirait vivants!

Masque rituel pour la fête de la mise en terre des plants de riz23 - Masque rituelle pour la fête de la mise en terre des plants de riz

Marionnette de bunraku (théâtre de grandes marionnettes)25 - Marionnette de bunraku

Je suis allé voir un ami à Kyoto, et tout en discutant en français (ça fait du bien !!!) il m’a fait visiter quelques endroits intéressants dans le quartier est de la ville. Dans cette ville construite en damier, sur le modèle des grandes capitales chinoises, les temples, sanctuaires, et jardins japonais sont innombrables. Quelle chance de pouvoir y vivre pendant le mois de Juin…

J’ai déjà prévu de visiter de nombreux lieux précis, mais je compte également sur des promenades « au hasard » pour découvrir cette ancienne capitale riche en histoire. Comme j’ai des amis qui y habitent et connaissent bien certains quartiers, je serai souvent guidé ou aidé pour trouver les endroits les plus passionnants. Au programme, je dois aussi reprendre les cours de cérémonie du thé. Il me tarde !

Le quartier est de Kyoto
1 - Le quartier est de Kyoto

Une des nombreuses pagodes de Kyoto3 - Une des nombreuses pagodes de Kyoto

Temple Kodai-ji de Kyoto4 - Au Kodai-ji

Magnifique jardin japonais au Kodai-ji. Un kare-sansui (jardin sec)5 - Jardin magnifique au Kodai-ji

La grande déesse Kannon du Kodai-ji6 - Le grand Bouddha de Kodai-ji

Juste pour voir la taille du bouddha en comparaison de ce qui l’entoure7 - Juste pour voir la taille du Bouddha

 

© Tous droits réservés. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

Publicités