1litreoftearszomfgAya Ikeuchi a 15 ans lorsque débute l’histoire. C’est une jeune fille dynamique, membre de l’équipe de basket et secrètement amoureuse de son senpai (tuteur), une bonne élève qui aide son père à la boutique de tofu familiale. En se rendant à l’examen d’entrée au lycée, elle trébuche et tombe, faisant par la même occasion la rencontre d’Asou-kun, jeune homme solitaire et renfermé. Sa mère décide de lui faire passer quelques examens de santé car Aya est parfois maladroite, et cette chute l’inquiète : en effet, Aya n’est pas blessée aux mains, ce qui veut dire qu’elle n’a pas eu le réflexe naturel de les mettre en avant pour se protéger. Et le docteur annonce alors à sa mère un terrible diagnostic : Aya souffre dune maladie neurodégénérative appelée ataxie spinocérébelleuse. Elle va progressivement perdre l’équilibre, la perception de distance, ses muscles vont s’affaiblir, elle aura du mal à parler, puis à déglutir, et enfin à respirer… Mais Aya est une battante, et elle va affronter cette maladie avec un courage et un état d’esprit remarquable!

ichi2

Ce drama est tiré du journal intime d’Aya Kito, donc d’une histoire vraie. Aya Kito est cette jeune fille qui a été « choisie par une maladie particulière« , comme elle le disait. Le drama est différent du journal dans certaines choses (Aya a en réalité 2 frères et 2 sœurs, Asou-kun a été créé pour faire ressortir les émotions d’Aya au travers de ses confidences, le docteur Yamamoto était en réalité une femme,…) mais reste assez proche dans l’évolution de la maladie et cite régulièrement des passages du journal intime. L’école pour personnes handicapées est bien celle où Aya est allée, et on voit également de nombreuses photos d’Aya dans chaque générique de fin. Le docteur Yamamoto est malheureusement décédée ce 19 janvier 2017, comme je l’ai appris en contactant son cabinet et les éditeurs pour envoyer un courrier à la mère d’Aya, Shioka Kito. Elle dirigeait le Japan Medical Women’s Association, et semblait avoir poursuivi toute sa vie des recherches comme elle le faisait avec Aya. Le Docteur Yamamoto avait encouragé Aya à noter tous les changements qu’elle ressentait dans son corps, et c’est comme cela qu’elle commença son journal intime. Ce journal inspira de nombreuses personnes malades au Japon, et Aya a reçu plein de lettres à ce propos. Elle ne perdit jamais courage face à la maladie, et jusqu’au bout parla de la beauté de toute personne et de l’importance d’être en vie. Ses écrits furent publiés et touchèrent de nombreux patients, et continuent de le faire.

ichi4

Ce drama est magnifique et extrêmement poignant ! Même si de nombreux commentaires disent que vous allez bien pleurer un litre de larmes en le regardant, le titre vient d’Aya elle-même : « Afin d’être capable de sourire et de parler à tout le monde de ma maladie, j’ai dû pleurer au moins un litre de larmes« . Erika Sawajiri incarne magnifiquement Aya, avec une incroyable sensibilité et douceur (elle est plutôt connue pour ses frasques et son mauvais caractère), et le chanteur de j-pop Ryô Nishikido est très bon aussi en Asou-kun. La musique du groupe Remioromen est excellente et devenue célèbre (certains des morceaux sont connus par de nombreux jeunes Japonais même s’ils n’ont pas vu le drama). Une des grandes qualités du scénario est qu’il s’intéresse à toute la famille en mettant en avant chaque personne à un moment ou à un autre, dans son ressenti émotionnel et dans l’effet qu’a la maladie d’Aya sur eux. La mère se bat aux côtés de sa fille continuellement, le père se démène pour pouvoir payer les frais cliniques et utilise l’humour pour pallier à la dureté des situations, les enfants font face aux moqueries et autres difficultés, et la famille devient plus unie que jamais, belle, s’entraidant et se relayant. Et bien qu’elle évolue naturellement à cause de la situation, la famille évolue surtout au contact de la force, de la détermination, de la joie de vivre d’Aya. Il ne fait aucun doute que si vous regardez ce drama, vous ne décrocherez pas et deviendrez fou d’Aya, cette jeune fille incroyable que tout le monde gagnerait à connaître !!

 

 

« Si tu lèves les yeux vers le ciel après être tombé par terre, le ciel bleu s’étend malgré tout à l’infini et te sourit…Je suis vivante.« 

kito_aya_205277

Publicités