Kenzô Okada est un employé banal dans la soixantaine, dépassé par la modernité et rabaissé par ses collègues et sa famille. Un soir en rentrant chez lui, il trouve l’appartement vide à l’exception d’une demande de divorce de sa femme. Elle et leurs enfants sont partis avec tout, en vidant le compte bancaire familial et en changeant leurs numéros de téléphone.

0-je-ne-suis-pas-mort-tome-1-hiroshi-motomiya-ed-delcourt-2009

Kenzô se retrouve donc seul, sans le sou, après une vie donnée à son travail pour sa famille et la société. Retournant dans sa région natale, il achète une corde avec le peu d’argent qui lui reste et se pend à un arbre… mais la branche cède. Au départ désespéré car il rate même sa mort, il commence par percevoir cet instant comme le début d’une nouvelle vie et d’un nouveau Kenzô qui ne craint plus rien. il décide alors de vivre dans la forêt en marge de la société et par ses propres moyens.

400x260-ct

Commençant par accumuler les déboires, il finira par se débrouiller en retrouvant dans ses souvenirs des aides précieuses venant de son enfance, comme l’herbe utilisée pour se soigner où les glands grillés préparés par sa grand-mère, deux choses qui lui sauvent la vie tout juste après l’avoir commencée. Mais après un moment, il aperçoit une jeune femme en train de se pendre. La laissant décider de sa vie, il part mais revient sur ses pas après avoir entendu un bruit : elle aussi a survécu.

jenesuispasmort02

Ce manga est génial !! La renaissance de Kenzô est magistrale et nous la suivons avec passion. Le dessin est vraiment très intéressant, particulièrement en ce qui concerne le héros car l’expression et les traits du vieux comptable fatigué évoluent pour faire ressortir une force et une détermination hors du commun. Kenzô décide de laisser derrière lui toute cette société matérialiste qui jette ce qui ne lui sert plus, objets comme humains, et de vivre comme il le souhaite avec ce que la nature veut bien lui offrir. Cet homme se révèle à nous et à lui-même, et même si les personnes qu’il croise les rares fois où il sort de sa forêt le voient comme un marginal, tous sont impressionnés par sa force de caractère et sa volonté. Une histoire belle et impressionnante en un seul livre, et un personnage inoubliable que l’on aimerait être.

Publicités