018Cipango est le nom initialement attribué au Japon par Marco Polo qui signifie « le pays de l’or« . Marco Polo n’alla jamais au Japon, mais il resta en Chine pendant dix-sept ans à la cour de Kubilaï Khan, petit-fils de Gengis Khan, et c’est là qu’il entendit pour la première fois parler de ce pays incroyable dont le palais impérial était entièrement en or et dont la richesse était fabuleuse. Il n’en aperçut que des boites laquées et dorées qui étaient déjà à l’époque des objets d’art magnifiques, et le reste est le fruit de son imagination suite aux récits qu’il a entendu en Chine. Ce n’est qu’en 1549 que François-Xavier, jésuite espagnol ami d’Ignace de Loyola, débarqua au Japon pour rejoindre un groupe de jésuites qui essayaient d’évangéliser le Japon. Peu après, trois explorateurs portugais s’échouèrent au Japon suite à un typhon, et découvrirent véritablement le pays. De la un échange commercial et culturel commença.

017

Les deux auteurs retracent l’histoire de ces échanges culturels entre Japon et Occident en utilisant comme support les peintures, images, dessins réalisés par les artistes des deux pays. Pour cela, ils nous font découvrir les nanban-e et Dejima (enclave à Nagasaki dans laquelle les étrangers étaient acceptés pour le commerce), puis les personnes ayant fait évoluer l’art et l’échange, comme Émile Guimet et les premiers caricaturistes Félix Régamey et Kawanabe Kyosai, avant de terminer avec l’exotisme et le japonisme que l’on retrouve par exemple chez Claude Monet ou Vincent Van Gogh. Extrêmement bien documenté, ce livre parle d’art tout autant que d’histoire, de société et de personnes, proposant une recherche précise et complète de la rencontre entre ces deux peuples. Un ouvrage majeur dans l’étude du Japon, et un recueil précieux d’œuvres et d’illustrations méconnues!

Publicités