zeroKentarô Saeki est un jeune homme qui a perdu toute ambition et tout intérêt pour son avenir professionnel. Mais sa sœur Keiko essaie de le sortir de son inactivité en lui demandant de l’aider dans son travail d’écriture et de journalisme. Elle effectue des recherches sur leur grand-père, Kyûzô Miyabe, pilote des fameux « Zéro » (chasseur-bombardier Mitsubishi A6M, fierté de l’aviation japonaise) et mort en kamikaze pendant la seconde guerre mondiale, et veut que Kentarô l’aide dans son travail. Partant à la recherche de personnes ayant connu leur grand-père, les deux jeunes protagonistes vont faire des rencontres incroyables et entendre des récits touchants et inoubliables. Ils découvriront alors un personnage hors-norme qui détruit tous les préjugés sur les kamikaze, et seront confrontés aux jugements des autres : Kyûzô Miyabe était-il un héros, un traitre, un terroriste, un simple jeune homme,…?

ZE_2Le récit est partagé en trois moments : ceux qui suivent Kentarô dans sa recherche et dans son chamboulement intérieur, ceux qui retranscrivent des passages de la vie de Kyûzô Miyabe, et ceux qui s’intéressent à la personne qui en fait le récit. Au départ, Kentarô n’est pas du tout intéressé par le passé, mais le premier récit qui décrit son grand-père comme le pire lâche de l’armée japonaise suscite en lui un questionnement. Celui-ci est renforcé par le deuxième témoignage qui décrit un pilote exceptionnel et un homme attaché à la vie. Kentarô va donc poursuivre avec envie et passion ses recherches, qui le transformeront complètement. Au travers de la vie de son grand-père, c’est une réelle quête identitaire qui se déclenche ainsi qu’une conscience de l’importance du devoir de mémoire de toute une génération qui n’a pas idée de l’enfer vécu par leurs aînés. L’auteur donne du temps à chaque personnage pour raconter également sa propre vie, avec beaucoup d’humanisme, et créé ainsi à la fois un ensemble de personnes auxquelles on s’attache et un recueil de témoignages. Les scènes de combats de l’aviation sont spectaculaires et très rythmées, tranchant avec le calme et la lenteur de Kentarô.

Zero-pour-leternite-extrait2_1

Mais bien plus qu’un devoir de mémoire, ce manga extrêmement bien documenté relate la vie de tous ces jeunes hommes entraînés avec ou contre leur volonté dans des missions « suicide » par un état major peu soucieux de la vie de leurs compatriotes. Kyûzô Miyabe est en cela le véritable héros de l’histoire, car il chamboule les idées reçues en étant un homme attaché à la vie qui a fait la promesse à sa femme de rentrer. Chasseur talentueux, chacun a son propre avis sur lui mais tous ont été transformé par la rencontre avec ce personnage unique. Loin du patriotisme forcené et de la volonté de mourir pour son pays, Kyûzô Miyabe traverse les combats et les épreuves avec des convictions qui ne sont pas de son époque, mais qu’il conserve toujours malgré les réactions négatives de certains autres soldats. Et il parvient même à changer son petit-fils qui ne l’a pas connu, en lui redonnant la force et la volonté qui lui sera nécessaire pour affronter la vie. Pour m’être beaucoup intéressé aux kamikaze suite à ce manga, j’ai découvert de nombreuses choses inconnues de la plupart des personnes qui ont changé ma perception de ces personnes. J’ai d’ailleurs listé Chiran (ville de Kyûshû qui était la base de lancement des kamikaze en vrai et dans ce manga) comme point de passage lors de mon périple à vélo pour y visiter le Musée pour la paix dédié aux objets, récits, lettres des kamikaze. Ce manga est un pan de l’histoire, et présente des faits et des anecdotes historiques qui montrent la réalité de la vie de ces jeunes hommes au destin tragique tout en menant une réflexion par la mise en relation de personnages ayant des avis différents. A découvrir absolument!

Publicités