mononoke3Au cours du XVème siècle, Ashitaka doit devenir le nouveau chef d’un petit village du nord du Japon. A cette période, les grands seigneurs règnent sur le pays mais les villageois s’opposent à cette dépendance. Ashitaka est un jeune homme courageux et un archer émérite. Lorsque surgit un sanglier démoniaque (un dieu de la forêt devenu fou et destructeur), il défend son village mais ne peut éviter d’être blessé. Sa blessure est grave : c’est une malédiction qui va le forcer à quitter le village pour essayer de vaincre ce sortilège qui le destine à une mort certaine. Lors de ce périple, il rencontrera San, une jeune guerrière élevée par un dieu-loup vivant dans la forêt, et Dame Eboshi, une ancienne courtisane ayant fondé une ville puissante matriarcale. Les deux femmes s’opposent et mènent une lutte continue dans laquelle Ashitaka va intervenir.

mononoke2Cette opposition a pour originalité de pas représenter un manichéisme simple. San comme Dame Eboshi sont décidées et suivent leurs idéaux, alternant les actes héroïques et les meurtres cruels. Dame Eboshi a développé une cité dans laquelle tout le monde l’aime et la respecte. Elle s’occupe des lépreux et sauve des femmes de la prostitution pour leur donner un rôle et une estime d’elles-même. Mais elle détruit également la forêt pour créer de nouvelles armes et se défendre contre les attaques des grands seigneurs et des êtres de la forêt. San se bat pour la forêt et pour sa famille, les dieu-loups, et les défend en attaquant constamment la cité et les convois de Dame Eboshi. Elle ne peut pardonner la cruauté des hommes mais n’est toutefois pas acceptée non plus par les autres divinités de la forêt. Ashitaka arrive donc en plein conflit, et son courage ainsi que sa droiture vont changer le cours des choses. L’histoire se développe donc autour de ce trio de personnages forts parmi lesquels le stratège déguisé en bonze Jiko-Bo navigue, tel un fin tacticien qui déplace les pièces sur un échiquier pour atteindre son but.

mononoke

« Princesse Mononoke » (devant à la base s’appeler « La légende d’Ashitaka« ) est une merveille qui eut un succès incroyable et inattendu étant donné la longueur et la dureté de nombreuses scènes! Les dessins de la forêt sont sublimes, les personnages sont forts et inoubliables, l’histoire est profonde et riche autant dans l’étude des personnages que dans le rapport historique et le questionnement sur l’affrontement entre l’avancée technologique et la force de la nature, les scènes de bataille sont étonnamment sanglantes et crues, et les kodama (esprits de la forêt) adorables! Hayao Miyazaki n’impose pas de jugement sur l’évolution du monde dans cette longue aventure épique, il en montre simplement la réalité. Il intègre de multiples références à l’histoire du Japon et à ses religions et replace le récit dans un contexte historique tout à fait réel tout en gardant une immense dimension surnaturelle. Et tout comme ces incroyables personnages, la musique fabuleuse d’Hisaishi-sensei (Maître Hisaishi comme l’appellent la plupart des Japonais) restera longtemps gravée en vous.

Publicités