iwojimaSur Iwo Jima, une île située entre le Japon et les îles Mariannes, des chercheurs effectuent des fouilles. A cet endroit a eu lieu une grande bataille entre Japonais et Américains durant la seconde guerre mondiale, et des lettres sont retrouvées : ce sont les lettres des soldats japonais morts pour la défense de leur pays en 1945. Le général Kuribayashi est le seul grand officier à avoir accepté de venir pour défendre l’île, en sachant qu’il n’avait ni renfort à attendre ni espoir de survie. Il va métamorphoser la défense, prévue au départ en tranchées sur la plage, et montrer une humanité profonde envers ses soldats (« Mes hommes luttent avec un courage à faire trembler ciel et terre » écrira-t-il dans sa dernière lettre). Saigo est un jeune boulanger, marié et père d’un bébé. Il a été réquisitionné par l’armée en manque d’hommes et admire profondément le général. Le lieutenant Ito est le contraire du général Kuribayashi, impulsif, intransigeant, dur, le détestant car il connait les Américains… Tous ces hommes sont sur l’île et vont affronter un ennemi supérieur en tout dans une terrible bataille!

18720102

Dernier rempart protégeant les îles principales du Japon des bombardements, l’île fut férocement défendue par 22000 soldats japonais promis à une mort certaine. Le discours du général Kuribayashi dans une des grottes construites pour la défense est assez incroyable : « Résignez-vous à ne plus jamais fouler vivant le sol japonais », faisant écho aux interrogations personnelles du jeune Saigo : « C’est ici que nous combattrons, c’est ici que nous mourrons« . Et que dire de la scène terrible où les soldats se suicident en compagnie de leurs officiers, morts aussi absurdes qu’inutiles… « Lettres d’Iwo Jima » est un film puissant et fidèle qui ne montre pas la guerre de façon manichéenne. Clint Eastwood tourne avec une équipe très majoritairement japonaise et nous propose une vision différente, celle d’une guerre et de son influence sur de nombreuses personnes innocentes qui n’avaient rien à faire dans une telle horreur.

iwojima2

Dans le rôle du général Kuribayashi, encore une magnifique performance de Ken Watanabe, donnant à son personnage force, sensibilité, et sincérité avec beaucoup de justesse. Les seconds rôles sont aussi très réussis avec notamment le chanteur Kazunari Ninomiya interprétant un Saigo véritablement émouvant,  Shidô Nakamura terrible en lieutenant Ito, et Tsuyoshi Ihara jouant un attachant Baron Nishi. La thème musical calme et envoutant de Kyle Eastwood fait merveille, associant caisse claire et trompette pour une musique aux consonances de requiem militaire. Le réalisateur filme avec un filtre proche du noir et blanc rendant le lieu froid et désert, amplifiant ainsi la sensation d’abandon des soldats japonais. « Lettres d’Iwo Jima » est à la fois magnifique et terrible, un film duquel il est difficile de sortir indemne, mais également un témoignage historique important dans l’histoire de la seconde guerre mondiale en compagnie de « Mémoires de nos pères« , tourné du point de vue américain par le même réalisateur.

Publicités