omoide3

Taeko est une jeune femme de 27 ans qui travaille à Tokyo et n’est pas encore mariée. Elle demande à son patron un congé de dix jours pour se rendre à la campagne et aider à la récolte des fleurs de carthame, une plante semblable au chardon qui a des propriétés proches de celles du safran et est utilisée pour la teinture. Pour cela, Taeko se rend chez la belle-famille de sa sœur dans la préfecture de Yamagata, au nord de Tokyo. Le fils de la belle-famille, Toshio, qui s’est lancé dans l’agriculture biologique, la guide et l’accompagne dans son séjour, lui faisant découvrir la campagne au travers de son regard particulier et de sa jovialité communicative. Mais lors du voyage puis de son séjour, sans savoir réellement pourquoi, des souvenirs de l’époque où elle avait 11 ans vont ressurgir et venir faire écho à la situation actuelle de Taeko.

Studio-ghibliEn 1966, Taeko était à l’école primaire et vivait ses premiers grands bouleversements : son premier amour, ses premiers rêves brisés, les prémices de l’adolescence, la compréhension de la place de la femme dans la famille, son incompréhension face aux fractions, le premier ananas… autant de moments importants ou non qui se gravèrent dans sa mémoire et apparaissent maintenant lors de ce séjour à la campagne. Partagée entre ses souvenirs et son aventure actuelle, Taeko qui parle de liberté d’être célibataire et de joie d’être à la campagne va se retrouver face à elle-même et devoir accepter son passé pour enfin avancer avec courage vers l’avenir.

omoideIsao Takahata est principalement connu pour « Le tombeau des lucioles », sûrement l’anime le plus marquant et le plus émouvant que l’on puisse voir. Mais « Souvenirs goutte à goutte » est également un véritable chef-d’œuvre! La partie actuelle où Taeko a 27 ans est admirable de réalisme et de précision, Isao Takahata ayant effectué des recherches extrêmement importantes pour retranscrire le plus fidèlement la cueillette des fleurs de carthame, les habits de ceux qui les récoltent, les paysages de Yamagata, et tellement d’autres choses ! Le dessin est magnifique, précis, d’une beauté rarement égalée. La partie où Taeko a 11 ans est teintée de mélancolie et de nostalgie grâce à un graphisme différent et à la présence des séries, chansons, habitudes des années 60. On y retrouve un Japon tout aussi fidèlement représenté et assez rarement montré dans un anime, comme les nombreux passages à l’école dévoilant le quotidien des élèves.

omoide2

Isao Takahata étudie simultanément l’évolution du personnage principal, Taeko, et celle de la société japonaise par le biais de sa famille. Les nouveautés récentes que sont la liberté féminine de ne pas être mariée tôt et de travailler pour Taeko et l’agriculture biologique pour Toshio permettent de donner de la profondeur au voyage sans rester dans une simple considération personnelle. L’enchaînement des changements d’époque se fait très naturellement, parsemé de scènes drôles, touchantes, et passionnantes. « Souvenirs goutte à goutte » est véritablement beau dans tous ses aspects, une aventure intérieure intéressante et ouverte sur une campagne splendide : un vrai bijou !

 

Publicités