A proximité de Wakayama se trouve la petite ville de Kada. Connue pour sa plage et pour quelques ryokan et hôtels proposant des onsen face à la mer, Kada abrite également un sanctuaire particulièrement original : l’Awashima-jinja.

Pour s’y rendre, il faut prendre le non moins étonnant medetai densha, un train décoré à l’extérieur afin qu’il évoque une daurade, la spécialité locale qui fait la réputation de Kada. L’intérieur du train est également très décoré, avec des motifs maritimes variés un peu partout !

P1070313
Le medetai densha en gare de Wakayama
P1070316
Les banquettes et les pare-soleil sont très décorés…
P1070317
…tout comme les poignées pour se tenir debout, en forme de poissons, coquillages et crabes
P1070318
C’est d’ailleurs la première fois que je ne vois pas de panneaux publicitaires accrochés au plafond. Ils sont remplacés par des motifs d’algues ou de poissons !

Une fois arrivé à Kada, j’ai flâné dans les rues étroites de cette petite ville pour percevoir son ambiance. De toute évidence, la ville a connu une certaine aisance financière à une époque car certaines maisons ont de très beaux toits et murs d’enceinte, les petits temples sont assez décorés, etc. Mais il semble qu’il y ait maintenant bien moins de personnes qui habitent ici. La petite rue d’apparence marchande qui mène au sanctuaire a un côté triste, les seules personnes rencontrées étaient plutôt âgées : Kada est une petite ville reculée qui n’a malheureusement pas échappé à l’exode rural.

P1070319

P1070320

P1070332

 

Awashima-jinja est un joli sanctuaire situé près de la mer et dont la partie sud-ouest s’élève légèrement dans la forêt. L’endroit est paisible, agréable, et on y sent une atmosphère particulière. Dès que l’on s’approche du bâtiment principal, de nombreuses poupées apparaissent à nos yeux, principalement des poupées de Hina matsuri, la fête des poupées célébrée le 3 mars. En se déplaçant dans le sanctuaire, on peut apercevoir des coins réservés à d’autres styles de poupées/statuettes, comme des maneki-neko, des Kintarô, des bouddhas, des masques de théâtre nô, des animaux, etc.

Comme les poupées ont une forme humaine, il est dit qu’elles pourraient receler une âme, et il ne viendrait pas à l’idée des Japonais de les jeter car cette âme pourrait revenir vous hanter ou vous porter malheur. Beaucoup de personnes viennent donc déposer ici les vieilles poupées (il y en a plus de mille !!), et un festival est organisé par le sanctuaire ce fameux 3 mars où l’on purifie les poupées avant de les mettre dans un petit bateau, de les envoyer en mer puis de les incinérer.

P1070323

P1070321

P1070322

P1070324

P1070325

P1070328

P1070327

P1070329

P1070330

 

Chacun a sa propre impression à Awashima-jinja. Beaucoup trouvent que toutes ces poupées donne une image très kawaii (mignonne) au sanctuaire, tandis que d’autres y ressentent une sorte de tristesse qui se dégage des personnages. Quoi qu’il en soit, vous pourrez faire à Kada une sortie très originale, avec un train et un sanctuaire pas comme les autres !

P1070326

Publicités