La Nakasendô était une des deux routes principales reliant autrefois Edo (actuel Tokyo) à Kyoto. Tandis que l’autre route, la plus connue Tôkaidô, longeait la mer sur la partie sud, celle-ci ralliait les deux villes en passant par les montagnes de la région de Nagano (Nakasendô signifie littéralement « la route des montagnes centrales »). Si des portions de routes locales existaient déjà depuis le sixième siècle, c’est au début des années 1600 que sa modernisation fut actée et qu’elle fut nommée comme une des cinq routes officielles pour les seigneurs. Un de ses autres noms, Kisokaidô, lui vient de la vallée dans laquelle se trouvent les villages de Magome et Tsumago : la vallée de Kiso. Pour s’y rendre, direction Nagano puis Nakatsugawa, une petite ville de campagne très japonaise où maisons, immeubles, magasins, grandes surfaces et rizières se mélangent naturellement.

IMG_20191028_165745

P1070811

De Nakatsugawa, il faut prendre le bus qui nous conduit directement au village de Magome, première station de la vallée d’où part ce tronçon restauré sur lequel nous allons marcher. Malgré la pluie, nous partons le sourire aux lèvres et les yeux pétillants car la campagne japonaise, les pierres, et les mousses sont presque plus belles sous la pluie que sous le soleil, et que nous sommes très peu à être de sortie ce matin-ci ! Et dès le début de l’ascension à travers le village, nous sommes charmés par cette atmosphère unique, avec la sensation d’être en plein jidai-geki, ces films d’époque que j’ai tant regardés ! Je vous laisse découvrir vous-même Magome avec ces quelques photos.

P1070815

P1070816

P1070820

P1070821

P1070823

P1070824

P1070825

P1070831

P1070832

P1070833

Ce début de randonnée est vraiment à la hauteur de nos espérances. Tout est magnifique, la route comme les maisons ou les paysages. Même si la modernité est bien présente par-ci par-là, nous sommes plongés dans le Japon médiéval et accueillis très chaleureusement par les quelques commerçants qui ont déjà ouvert leur magasin. C’est avec deux brioches vapeur aux légumes de montagne et des châtaignes grillées, spécialité de la région, que nous quittons le haut du village en direction du col de la montagne.

P1070837

P1070838

P1070841

P1070851

P1070853

P1070856

P1070857

P1070859
Maison traditionnelle avec un irori (foyer central) où un bénévole absolument adorable offre le thé et des bonbons à tous les voyageurs

P1070860

P1070864

P1070867

La suite est tout aussi agréable ! Le chemin est excessivement bien indiqué et en excellent état, la pente est très largement abordable pour tout le monde, la forêt grandiose comme vous avez pu le constater… Même la pluie qui ne cesse de tomber ne peut venir gâcher le plaisir que nous avons à arpenter les pavés de cette ancienne route et à admirer les paysages de la vallée de Kiso !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après avoir passé le col, la descente (plus longue que la montée dans ce sens) nous conduit jusqu’au village de Tsumago. La remontée dans le temps s’y fait encore plus qu’à Magome, car il n’y a aucune voiture autorisée dans la rue principale ni câbles électriques visibles (ils sont enterrés, chose très rare au Japon à cause des tremblements de terre) afin de préserver l’aspect d’antan. Les maisons sont toujours aussi belles et soignées,de nombreux bâtiments sont ouverts avec des explications pour expliquer leur utilité passée, et de nouvelles brioches nous attendent !

P1070874

P1070875

P1070879

P1070882

P1070883

P1070884

P1070885

P1070886

Comme si cela était prévu, la pluie s’est arrêtée au moment exact où nous sommes arrivés à l’arrêt de bus. Celui-ci nous a déposé à la gare de Nagiso, passage obligatoire pour retourner dans le présent et la civilisation moderne. Prochaine étape, la ville de Matsumoto et son fameux château. Cette journée de randonnée dans la vallée de Kiso reste un des plus beaux moments de ce voyage. Il faut souligner le travail admirable qui a été fait pour restaurer ces deux villages et la route qui les relie pour leur donner à nouveau l’aspect des siècles passés, cette période où la région prospérait grâce à cette route marchande du Nakasendô. A votre tour, dès que vous le pouvez, venez arpenter ces chemins de pierre et vous remplir de la beauté de la vallée de Kiso !

P1070890